Interview de Mia : skieuse professionnelle malgache, représentante de Madagascar aux Jeux Olympiques d’hiver 2018

Promise à une grande carrière sportive, Mia, skieuse professionnelle malgache résidant en France accumule les victoires. Elle a récemment représenté Madagascar aux Jeux Oympiques d’hiver de Pyeongchang de 2018.

Biographie de Mia

Promise à une grande carrière sportive, Mia, skieuse professionnelle malgache résidant en France accumule les victoires. Mialitiana, née à Antananarivo puis confiée à un orphelinat de la capitale par sa maman biologique, se fait adopter par un couple de Haute Savoie, tombé sous le charme de la Grande île.
Elle commença le ski alpin dès l’âge de 5 ans avec sa famille. C’est là que la flamme se mit à naître!
Amoureuse de son environnement, elle intègre un club de ski à l’âge de 9 ans puis se met à la compétition.

Mia
Mia, premier plan à gauche, tombe amoureuse du ski dès sa plus tendre enfance.
cc: Photo fournie

Ascension fulgurante

Des compétitions régionales aux nationales, son ascension est fulgurante. Elle traversa le globe pour différentes compétitions, d’Afrique du Sud, au Chili, en Argentine en passant par l’Italie jusqu’en Corée du Sud.  À 16 ans, fidèle à ses origines, elle intègre la Fédération malgache de ski, ce qui lui a permis d’être sélectionnée pour les Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang de 2018.

Mia
Mia a représenté Madagascar aux Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang de 2018.
cc: Photo fournie

Mia n’a qu’un seul objectif, devenir l’une des meilleures skieuses au monde. Fière de son pays, elle n’a jamais cessé de représenter les couleurs de Madagascar.

Première représentante malgache en ski alpin, elle a pour but de promouvoir et de participer au développement du sport féminin malgache.

Malgré son jeune âge, Mia, c’est aussi un riche palmarès :
– 6ème au Coq d’OR en U14 (National)
– 1ère à la SCARA course internationale Géant à Val D’Isère en U16
– 6ème place à la SCARA course internationale Slalom à Val D’Isère en U16.
– 2ème Classement Général saison 2016/2017 du Comité Mont-Blanc pour la saison 2016/2017.
– 48ème en géant et 47ieme au slalom lors des JO de Corée du Sud.

Un touchant parcours à suivre à tout prix !

Interview de Mia

  • Malagastar Média : Bonjour Mia, fière de tes origines, cela t’arrive-t-il de revenir dans ton pays natal?

Mia : Bonjour. Durant mon enfance, ma famille et moi aimions beaucoup aller à Madagascar puisque c’est la destination préférée de mes parents. Plus tard nous avons souhaité découvrir d’autres parties du monde. C’est seulement l’année dernière que nous y sommes retournés, mon père et moi, pour des raisons administratives et familiales, et pour demander au Ministre des Sports et au Comité National Olympique Malgache si j’avais la permission de courir pour Madagascar aux Jeux olympiques d’hiver 2018 en Corée du Sud.

  • Malagastar Média : À seulement 17 ans, tu es déjà la première représentante malgache en ski alpin ainsi qu’une sélection aux Jeux Olympiques. Cela te fait quoi ?

Mia : Au début je ne savais pas que j’avais la possibilité de participer aux JO.  C’est un très grand honneur pour moi car je savais qu’un malgache avait déjà participé aux Jeux Olympiques d’hiver en 2006 mais d’en être la première fille malgache à participer aux Jeux Olympiques en plus sous les couleurs de son pays, c’est tout simplement magnifique. C’est une opportunité et une chance qu’il faut savoir saisir car depuis, beaucoup de portes se sont ouvertes et je compte bien continuer et viser chaque jour plus loin afin d’atteindre mes objectifs. J’ai fait de mon jeune âge une force et une motivation, j’ai beaucoup de chemin à faire mais je profite et cela me laisse le temps d’apprendre encore plus et d’avancer.

Mia
« J’ai fait de mon jeune âge une force et une motivation, j’ai beaucoup de chemin à faire mais je profite et cela me laisse le temps d’apprendre encore plus et d’avancer. »
cc: Photo fournie

 

  • Malagastar Média : As-tu un petit rituel avant chaque compétition ?

Mia : Je n’ai pour l’instant aucun rituel. J’ai déjà essayé d’écouter mes morceaux préférés avant une course un jour mais cela n’a pas marché. Donc pour l’instant je me concentre sur mes manches, mes mouvements que je dois répéter pour bien skier et puis beaucoup de self control.

  • Malagastar Média : Un entraînement de Mia, ça ressemble à quoi ?

Mia : Beaucoup de musculation, du vélo, de la course à pied, du roller et très important, des étirements… je suis suivie par un coach qui travaille à la salle et j’essaye d’y aller régulièrement. Lors de mes stages, vu qu’il n’y a pas toujours de salle de sports aux alentours, j’essaie de m’adapter. J’aime varier. Il m’arrive même de faire du badminton, du squash et du patin à glace. Parfois c’est plus de la récupération.

  • Malagastar Média : Quels conseils peux-tu donner à ceux qui débutent au ski alpin ?

Mia : Je conseille à ceux qui débutent qu’il n’est jamais trop tard pour commencer.
Je déconseille la précipitation, il faut regarder beaucoup de ski, s’y intéresser et apprendre les bases petit à petit. Ça peut paraître difficile au début mais c’est comme tous les sports ; faut s’armer de patience et de persévérance pour être parmi les meilleurs.

Mia
« Continuez à croire en vos rêves, soyez ambitieux. Rien n’est impossible quand on y croit. Si on veut, on peut et surtout si on veut y arriver, il faut toujours faire mieux, ne rien lâcher se donner au maximum. »
cc: Photo fournie

 

  • Malagastar Média : Entre tes journées bien remplies, te reste-t-il du temps pour toi ou pour sortir ? As-tu trouvé l’amour ?

Mia : C’est vrai que je skie énormément. Je pars très souvent et c’est compliqué pour moi de placer une autre activité. Bien évidemment, il m’arrive de sortir pour fêter certains événements ou certaines victoires mais cela reste raisonnable.
Eh non ! Je n’ai toujours pas trouvé l’amour. Je me consacre aux études et au ski.
Jongler entre ma carrière sportive et une relation c’est assez compliqué, se voir, apprendre à se faire confiance et surtout avoir envie de rester.

  • Malagastar Média : Tu prends des cours par correspondance. Ce n’est pas trop dur d’alterner avec ta carrière sportive ?

Mia : Le choix du Cned est bon pour ma situation, cela me permet de beaucoup skier même si je reconnais que c’est pas toujours évident. J’essaie d’avancer sur mes cours dès que j’en ai l’occasion. Cette année je dois passer une partie d’une épreuve au Bacc, je croise les doigts.

  • Malagastar Média : Je suppose que tes parents suivent ta carrière de très près, quel message aimerais tu leur faire passer ?

Mia : (Rires) Effectivement mes parents me suivent énormément.
Entre ma Maman qui me suit sur les sites en Live pour savoir ce que je vais faire et mon père qui m’accompagne lors des grandes courses… Ils sont vraiment au top !
Je souhaiterais leur dire un grand merci, merci de tout mon cœur chaque jour. C’est grâce à vous que je peux vivre tout ça. Je suis le bonheur de votre famille et vous êtes le mien. Chaque bon résultat est comme un remerciement pour leur investissement, pour l’amour qu’ils apportent dans ma carrière. Je pense que je n’arriverai pas à les remercierai jamais assez pour tout ce qu’ils ont pu faire et continue à faire.

  • Malagastar Média : Tu as d’autres passions dans la vie ?

Mia : J’adore dessiner. Quand j’aurai fini ma carrière de skieuse, j’aimerai me lancer dans le stylisme. J’aime beaucoup la mode, les grandes marques, la couture, tout ce qui se lie au stylisme ou à l’art. Chanter et jouer de la musique font aussi partie de ce que j’aime faire mais cela n’ira pas plus loin.

  • Malagastar Média : Quels sont tes rêves ainsi que ton plus beau souvenir sportif ?

Mia : J’ai eu beaucoup de rêves il y a 4 ou 5 ans. J’ai toujours rêvé d’avoir un Coq d’Or, puis j’en ai eu un. Ma mère rêvait que je gagne La Scara (championnat de Val d’Isere), puis je l’ai remporté. Mon dernier plus beau souvenir a été celui de participer aux Jeux Olympiques d’hiver en Corée et d’avoir été le porte-drapeau de mon pays. Tous ces moments m’ont marqué.

  • Malagastar Média : Comment te vois-tu dans quelques années ?

Mia : J’aimerai être dans le top 10 des meilleures skieuses mondiales, me battre pour être sur le podium , ou même l’être autant de fois que possible comme Mikaela Shiffrin (célèbre skieuse alipine américaine). Et en même temps, être fière de ma carrière et du long chemin que j’ai fait avec tant de personnes à mes côtés et si possible démarrer une nouvelle carrière, celle de styliste.

Mia
Mia a pour ambition d’être dans le top 10 des meilleures skieuses mondiales.
cc: Photo fournie
  • Malagastar Média : Un petit mot pour la fin ?

Mia : Continuez à croire en vos rêves, soyez ambitieux. Rien n’est impossible quand on y croit. Si on veut, on peut et surtout si on veut y arriver, il faut toujours faire mieux, ne rien lâcher se donner au maximum. Donnez le meilleur de vous-même !!
Et je tiens à remercier tous ceux qui me suivent dans mon aventure !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s